Archives par étiquette : Sans-papiers

Illégaux afghans: RAUS, BUITEN, OUT, DEHORS !

"Main dans la main, retourner d'où l'on vient"

“Main dans la main, retourner d’où l’on vient”

Les forces de l’ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogènes hier 25 septembre lors d’une manifestation d’illégaux afghans. Ces illégaux ont lapidé les forces de l’ordre et occasionné des déprédations au mobilier urbain de l’espace public.

La police a procédé à 50 arrestations administratives et une arrestation judiciaire.

Incroyable: les autres manifestants ont été invités par les forces de l’ordre à quitter les lieux comme préalable à la relaxe éventuelle des personnes arrêtées, relate une journaliste de l’agence Belga. La police négocie donc avec des illégaux pour libérer ceux parmi eux qui ont été arrêtés en flagrant délit.

Continuer la lecture

Magda De Block: triomphalisme déplacé

Suite à une question écrite posée 20111207_cartoon_deblock[1]par le député du Vlaams Belang Filip De Man, la Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Magda De Block, indiquait qu’en 2012, 76.497 ordres de quitter le territoire (OQT) avaient été donnés à des demandeurs d’asile déboutés et à des étrangers illégaux. Un nombre encore jamais atteint jusqu’à présent.

Il est vrai que, depuis 2012, une nouvelle méthode est d’application pour l’établissement des statistiques. Quoi qu’il en soit, il est bien question d’une augmentation spectaculaire des délivrances de ces OQT. Selon la nouvelle méthode de comptabilisation, il n’en avait été délivré que 53.151 en 2011. Il s’agit donc d’une augmentation de 44% entre 2011 et 2012. Il est inutile de rappeler que l’immense majorité de ces «ordres» sont jetés à la poubelle par les étrangers illégaux concernés.

Continuer la lecture

Les illégaux séropositifs à Anvers et l’hypocrisie de la N-VA, par Patrick Sessler

La N-VA a fait un carton àLes illégaux séropositifs à Anvers et l’hypocrisie de la N-VA, par Patrick Sessler Anvers lors des dernières élections communales, c’est un fait. Et par conséquent, le très médiatisé Bart De Wever est devenu Bourgmestre et son égérie, Liesbeth Homans a été nommée Présidente du CPAS.

La fraîche émoule présidente épluche dare dare les dossiers et constate, horrifiée, que les illégaux malades du SIDA installés à Anvers peuvent être traités à l’aide d’antirétroviraux dans le cadre de l’aide médicale urgente. Ce traitement coûte 800 euros par mois par personne.

Continuer la lecture