Archives par étiquette : Pieter Kerstens

La tribune libre de Pieter Kerstens: Comme le miel attire les mouches… l’Europe attire les hors-la-loi

Pieter Kerstens

Pieter Kerstens

Depuis plusieurs années, la caste des politiciens européens se trouve confrontée au plus grand défi depuis 1939: l’invasion de son territoire par des hordes de clandestins. Et ce n’est pas l’illusoire espace Schengen ou encore les fonctionnaires de Frontex qui vont nous protéger de cet envahissement.

Selon Ewa Moncure, porte-parole de Frontex, il y a eu 100 000 clandestins entrés en Europe en 2013 et plus de 274 000 en 2014, chiffres recensés seulement par les gardes-frontières.

Et le reste? En matière d’invasion des sans-papiers, 2015 sera un cru exceptionnel!

De Stockholm à Kos et de Calais à Varna, chaque Européen assiste à la submersion de son pays, sous l’œil complaisant des gouvernements et avec la bienveillance des ministres concernés.

PERSONNE n’envisage un retour immédiat et manu militari de ces illégaux dans leur pays d’origine, comme c’est le cas dans la grande majorité des États dans le monde, où vous êtes refoulé si vous n’avez pas de visa ou d’autorisation légale de séjour.

Continuer la lecture

Tribune libre de Pieter Kerstens: Dédiabolisation, banalisation ou normalisation ?

Depuis plus d’un an, les résTribune libre de Pieter Kerstens: Dédiabolisation, banalisation ou normalisation ?ultats successifs aux élections partielles montrent un désintérêt grandissant des électeurs qui se réfugient en masse dans l’abstention.

La cause principale réside ici dans le fait que les partis de la mafia socialaud-démocrato-écolo-capitaliste refusent de se remettre en cause, font preuve d’un total manque d’imagination et surtout d’un aveuglement idéologique. Ils n’ont pas su, pas voulu ou pas pu mettre leurs promesses en œuvre et se retranchent derrière les diktats de Bruxelles pour justifier leur incompétence, leur incapacité et leur veulerie. Est-ce la fin du front «ripouxblicain» ?

Continuer la lecture

Diverses façons pour anéantir les nations et démolir l’Europe, par Pieter Kerstens

Diverses façons pour anéantir les nations et démolir l’Europe, par Pieter Kerstens1) Promouvoir le biculturalisme. L’Histoire montre qu’aucune nation ne peut survivre quand deux langues, deux cultures, ou plus, s’opposent en son sein. (Ex: Yougoslavie, Tchécoslovaquie, Irlande, Liban, … la liste est longue).

2) Valoriser le multiculturalisme. Encourager les immigrants à conserver leurs cultures.  Les sociétés multiraciales et multiculturelles doivent consacrer toute leur énergie à maintenir la paix entre les différentes communautés qui la composent.

3) Faire l’éloge de la diversité, plutôt que de l’unité. Les divers groupes culturels mettent en avant et revendiquent leurs spécificités, plutôt que leurs points communs. Il ne reste alors plus comme facteurs de cohésion que la «tolérance» et le «pluralisme».

Continuer la lecture

L’insupportable dette publique et sa jumelle abyssale !, par Pieter Kerstens

L’insupportable dette publique et sa jumelle abyssale !, par Pieter Kerstens«Six ans après le début de la crise financière, la dette publique de la plupart des pays industrialisés a atteint un niveau jamais vu en temps de paix.  Et le fait que les statistiques de dettes officielles sous-estiment leur véritable ampleur aggrave encore la situation.  De nombreux gouvernements font des promesses impliquant des augmentations considérables de dépenses en matière de retraites et de soins de santé pendant les décennies à venir.» Selon le rapport de La Banque des Règlements Internationaux (BRI) en son chapitre 4.

Cette dette publique, non exprimée dans les statistiques officielles, deviendra réalité par les engagements pris par les gouvernements. Cette dette en gestation est appelée dette implicite. La dette contractée jusqu’à maintenant est la dette explicite.

Continuer la lecture