Archives par étiquette : Patrick Sessler

Patrick Sessler est né en 1958 dans une famille bruxelloise de commerçants.

Il a deux sœurs, Jeannine et Marie José.

Après des études primaires à Auderghem (commune bruxelloise), il va suivre l’enseignement technique en hôtellerie à Tournai (ITMA) où il sera interne durant cinq ans.

Ses professeurs le convainquent de «sauter» vers l’enseignement général afin de pouvoir poursuivre des études universitaires ultérieurement.

Après deux années en Sciences Humaines à l’Athénée Royal de Woluwe-Saint-Lambert, Patrick Sessler choisit de travailler.

Il s’engage comme volontaire momentané à l’armée pour ainsi remplacer avantageusement son service militaire. Il est affecté au 80ème d’artillerie à Delbrück, près de Cologne où il sera posté au Centre de Calcul. C’est durant cette période qu’il prendra sa carte au Front de la Jeunesse.

Cette adhésion et les opinions tranchées qu’il affiche lui valent d’être remercié par la Défense nationale. Il devait donc effectuer son service militaire. Il est affecté au 2ème Cycliste à Siegen dont la devise «Pour une dent, toute la gueule» lui correspond bien.

Affaire des 27 guinéens: la CRER (Coordination contre les rafles, les expulsions et pour la régularisation) commet un délit en appuyant les demandeurs d’asile déboutés, c’est-à-dire des illégaux. Il faut poursuivre pénalement cette association et la condamner si l’on veut respecter l’Etat de droit, par Patrick Sessler

"Main dans la main, retourner d'où l'on vient"

“Main dans la main, retourner d’où l’on vient”

En Belgique, la gestion de la politique des étrangers revient à la Direction générale de l’Office des Étrangers. Les règles de base applicables en la matière sont prescrites par la loi du 15 décembre 1980 sur l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers et dans l’arrêté royal d’exécution du 8 octobre 1981.

L’article 77 de cette loi punit « quiconque [qui] sciemment assiste un étranger […] dans […] son entrée illégale ou son séjour illégal dans le Royaume […] » à une peine de huit jours à trois mois et d’une amende de 1700 € à 6000 €. Le texte prévoit cependant que cette réglementation «ne s’applique pas si l’aide ou l’assistance est offerte à l’étranger pour des raisons principalement humanitaires».

Continuer la lecture

Gratuit: le dernier livre du député européen du Vlaams Belang, Philip Claeys, “Entrer sans frapper”

Gratuit: le dernier livre du député européen du Vlaams Belang, Philip Claeys, "Entrer sans Frapper"Commandez gratuitement ici par courriel à l’adresse patrick@sessler.be le dernier livre de Philip Claeys (traduit du néerlandais par Patrick Sessler) sur la catastrophique politique de l’Union européenne en matière d’immigration.

L’Union européenne ne va pas bien. La crise de l’euro en est l’illustration la plus évidente. Mais les problèmes que rencontre l’euro sont d’une telle ampleur qu’ils occultent un autre ratage, au moins de même dimension: l’«Europe sans frontières intérieures», généralement nommée «Espace Schengen».

Les contrôles le long des frontières intérieures ont cessés, mais les frontières extérieures sont de véritables passoires. Ce n’est pas du tout ce qui avait été convenu.

L’immigration issue de pays situés hors de l’Union européenne n’est pas le seul problème, les flux migratoires intra-européens génèrent de grandes difficultés également.

Continuer la lecture

Belgique: un sursaut patriotique contre l’effondrement de la protection sociale, par Patrick Sessler

Belgique: un sursaut patriotique contre l’effondrement de la protection sociale, par Patrick Sessler«La protection sociale belge est 20 milliards trop chère», titrait La Dernière Heure ces jours-ci. Le réveil est plutôt brutal. Le Bureau du Plan qui considère que l’effort à fournir pour équilibrer les finances publiques, en tenant compte du vieillissement, serait de 5% du PIB, soit 20 milliards d’euros selon la valeur actuelle du PIB: «Sans assainissement ni réformes structurelles supplémentaires, les dépenses de pension et de soins de santé augmenteront de 7,1 pc du Produit Intérieur Brut (PIB) en 2060 tandis que les autres dépenses sociales ne se réduiraient que d’1,7% en 2060».

Continuer la lecture

Un simple fait divers, par Patrick Sessler

Criminalité : des statistiques contestéesUne histoire vécue nous en dira bien plus longs que toute étude sociologique ou tout un programme politique sur la réalité vécue par nos concitoyens.

Les idées du Vlaams Belang sont connues en ce qui concerne la société multiculturelle et l’immigration en général. Nous avons depuis longtemps lié immigration et criminalité et nous avons été dénoncés, critiqués, accusés des pires horreurs, poursuivis en justice, mais aujourd’hui, plus personne ne remet en question ce lien évident. Cela dit, tant qu’on n’a pas vécu personnellement une expérience «multiculturelle» on ne peut guère s’imaginer de quoi il retourne en réalité. Derrière les chiffres de la criminalité se cachent parfois des souffrances terribles, des traumatismes à vie et souvent une impression d’abandon insoutenable.

Continuer la lecture

Bouillabaisse journalistique: culture et génétique, par Patrick Sessler

Je lisais en somnolant la derniBouillabaisse journalistique: culture et génétique, par Patrick Sesslerère livraison du Vif/L’Express (1), un œil déjà fermé, je me laissais bercer par le dernier slogan à la mode, «La Belgique décomplexée», visant à effacer en quelques matches de football l’échec complet des politiques dites d’intégration. Vincent Kompany et Stromae incarnent, nous dit-on, un modèle d’intégration parfait qui doit nous faire oublier les zones de non-droit, la composition de la population carcérale, les voleurs d’enfants roms, les illégaux sidaïques et, entre autres, les viols collectifs. Ce qui n’enlève rien au fait que nos deux vedettes sont talentueuses et éminemment sympathiques et qu’elles ne peuvent en aucun cas être liées aux horreurs citées, mais, pour quelques exemples positifs, combien de dérapages ?

Continuer la lecture