Archives par étiquette : Jette

Belgique – Philippe Moureaux: l’histoire d’un gigantesque échec politique, par Patrick Sessler

Pour nos lecteurs français qBelgique - Philippe Moureaux: l’histoire d’un gigantesque échec politique, par Patrick Sesslerui ne connaissent pas ou peu Philippe Moureaux, celui-ci est né à Etterbeek (commune bruxelloise) le 12 avril 1939. Il est sénateur socialiste et fut bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean (autre commune bruxelloise où la présence arabo-musulmane est massive) depuis 1992 avant d’être déboulonné en 2012. Historien, professeur émérite de critique historique et d’histoire économique à l’Université libre de Bruxelles, sa spécialité est les Pays-Bas autrichiens.

Continuer la lecture

Interview: Dominiek Lootens, député et chef de groupe du Vlaams Belang au Parlement bruxellois

Dominiek Lootens, député bruxelloisDominiek Lootens, vous êtes député bruxellois depuis longtemps, vous avez vécu la mise en place de cette Région bruxelloises avec ses hauts et ses bas, quel est votre souvenir le plus marquant comme parlementaire ?

Il s’agit plutôt d’une impression générale. Le sentiment que les institutions bruxelloises, pléthoriques et complexes ne remplissent pas leur rôle. On a parfois l’impression que ces institutions n’existent que pour donner des mandats et des jobs aux amis politiques des partis de pouvoir. Les Bruxellois savent comme moi que toute une série de problèmes qui existent depuis des dizaines d’années n’ont toujours pas trouvé de solutions. Prenons par exemple la mobilité ou la sécurité ou encore l’immigration et l’échec récurent de l’intégration.

Personne n’a jamais voulu, dans les majorités successives, prendre ces problèmes à bras le corps, avec courage et détermination, sans calculs électoraux. Je constate également que la plupart des partis qui gouvernent ou qui ont gouverné à Bruxelles sont l’otage de leur électorat allochtone. Un ancien échevin PS de Jette, avouait récemment dans Le Vif que sans cet électorat, le PS végéterait à 10% au lieu de 20% actuels, c’est tout dire. Le fait qu’aujourd’hui un quart des élus au sein du Parlement Bruxellois sont musulmans est certainement un des constats qui m’a le plus marqué au cours de ces dernières années.

Continuer la lecture