Archives par étiquette : Démocratie

QUE VOULONS NOUS ? par Patrick Sessler

Patrick Sessler

Patrick Sessler

Trahi par les gouvernants, le peuple a le devoir de se rebeller. Il est temps qu’on fasse entendre notre voix, tous ensemble, avec tous les autres groupes de patriotes européens. C’est s’unir ou disparaître. À Bruxelles et en Flandre, le choix est facile, c’est le Vlaams Belang qui est en première ligne, comme c’est le cas du Front National en France.

QUE VOULONS NOUS ?

1. Nous voulons défendre et promouvoir l’identité européenne de notre continent.

2. Nous voulons balayer les corrompus et les incompétents qui ont la prétention de nous gouverner.

3. Nous voulons la mise en place d’une véritable démocratie avec le référendum d’initiative populaire (dont le résultat fait office de décision irrévocable) comme axe principal. Ainsi, la question du déferlement d’illégaux que nous connaissons nécessite, évidemment, une consultation populaire. Imposer cette immigration illégale massive comme c’est le cas aujourd’hui va clairement à l’encontre de la volonté des peuples européens.

4. Nous voulons le respect le plus absolu pour les héros des temps modernes qui sont celles et ceux qui se lèvent le matin pour aller travailler.

5. Nous voulons que le pays cesse d’être le caniche de toutes les instances internationales: Union européenne, ONU, OTAN, etc… Il faut apprendre à dire NON quand l’intérêt supérieur de notre peuple est en cause.

6. Nous voulons que cessent immédiatement les discriminations à l’égard de notre peuple, dans les logements sociaux, à l’embauche, etc.

7. Nous voulons que la sécurité soit rétablie sur l’ensemble du territoire: la sécurité est la première des libertés. Pour cela, au lieu d’envoyer notre armée aux quatre coins du monde, il faut l’engager dans une guerre sans merci contre la criminalité.

8. Nous voulons une Justice rapide qui applique les lois et qui prononce des peines véritablement purgées.

9. Nous voulons que le service public redevienne vraiment un service au public; avec des fonctionnaires compétents, dotés d’une conscience professionnelle irréprochable et ayant un comportement aimable et souriant. Nous payons suffisamment d’impôts pour l’exiger.

10. Nous voulons un enseignement de qualité avec de vraies évaluations sous forme de points. L’enseignement en Communauté française est aujourd’hui une machine à fabriquer des crétins.

11. Nous voulons que la protection animale et la lutte contre les cruautés soient une priorité au même titre que les autres points ci-dessus. L’arsenal juridique doit être renforcé à cet égard et que des peines de prison ferme soient prononcées et appliquées.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais vous conviendrez que c’est un bon début.

Patrick Sessler

Le président de la Confédération suisse sonne l’alarme: «l’immigration est quantitativement et culturellement inacceptable», par Jean-Patrick Grumberg

Le président de la Confédération suisse sonne l’alarme: «l’immigration est quantitativement et culturellement inacceptable», par Jean-Patrick Grumberg

Le président de la Confédération suisse Ueli Maurer

N’y a-t-il qu’en Suisse que les dirigeants politiques ont la tête sur les épaules ?

Ueli Maurer: «Sur le long terme, l’immigration est quantitativement et culturellement inacceptable»…Le président de la Confédération suisse Ueli Maurer a écouté le peuple suisse – une chose virtuellement inexistante en Europe, et a déclaré que la population «craint une surpopulation étrangère et une immigration toujours plus importante», dans une interview pour Schweiz am Sonntag.

Cela ressort de plusieurs votes populaires, notamment le dernier, du 22 septembre, qui a fait interdiction, à une écrasante majorité, au port de la burqa au Tessin et dont nous avons parlé.

Continuer la lecture

Caricature antisémite: le PS se mord la queue, par Patrick Sessler

Caricature antisémite: le PS se mord la queue, par Patrick Sessler

Caricature antisémite publiée par le PS

Merry Hermanus, ancienne figure importante du PS à Bruxelles, ancien protagoniste de l’affaire Agusta et habitué des cours et tribunaux sait que sa carrière politico-judiciaire est derrière lui et ne se sent plus dès lors tenu à quelque loi du silence que ce soit. Rien de plus intéressant et de plus instructif pour l’observateur de la chose publique que d’écouter un socialiste qui n’a plus rien à perdre.

Le sang d’Hermanus n’a fait qu’un tour lorsqu’il a vu le dessin qui devait illustrer un débat organisé par le PS à Molenbeek-Saint-Jean.

Continuer la lecture