Archives par étiquette : Demandeurs d’asile

Affaire des 27 guinéens: la CRER (Coordination contre les rafles, les expulsions et pour la régularisation) commet un délit en appuyant les demandeurs d’asile déboutés, c’est-à-dire des illégaux. Il faut poursuivre pénalement cette association et la condamner si l’on veut respecter l’Etat de droit, par Patrick Sessler

"Main dans la main, retourner d'où l'on vient"

“Main dans la main, retourner d’où l’on vient”

En Belgique, la gestion de la politique des étrangers revient à la Direction générale de l’Office des Étrangers. Les règles de base applicables en la matière sont prescrites par la loi du 15 décembre 1980 sur l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers et dans l’arrêté royal d’exécution du 8 octobre 1981.

L’article 77 de cette loi punit « quiconque [qui] sciemment assiste un étranger […] dans […] son entrée illégale ou son séjour illégal dans le Royaume […] » à une peine de huit jours à trois mois et d’une amende de 1700 € à 6000 €. Le texte prévoit cependant que cette réglementation «ne s’applique pas si l’aide ou l’assistance est offerte à l’étranger pour des raisons principalement humanitaires».

Continuer la lecture

Magda De Block: triomphalisme déplacé

Suite à une question écrite posée 20111207_cartoon_deblock[1]par le député du Vlaams Belang Filip De Man, la Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Magda De Block, indiquait qu’en 2012, 76.497 ordres de quitter le territoire (OQT) avaient été donnés à des demandeurs d’asile déboutés et à des étrangers illégaux. Un nombre encore jamais atteint jusqu’à présent.

Il est vrai que, depuis 2012, une nouvelle méthode est d’application pour l’établissement des statistiques. Quoi qu’il en soit, il est bien question d’une augmentation spectaculaire des délivrances de ces OQT. Selon la nouvelle méthode de comptabilisation, il n’en avait été délivré que 53.151 en 2011. Il s’agit donc d’une augmentation de 44% entre 2011 et 2012. Il est inutile de rappeler que l’immense majorité de ces «ordres» sont jetés à la poubelle par les étrangers illégaux concernés.

Continuer la lecture