Archives par étiquette : CPAS

Vlaams Belang: Plan Bruxellois d’Action Contre la Radicalisation

Vlaams Belang: Plan Bruxellois d’Action Contre la RadicalisationIntroduction

La radicalisation islamique n’est pas un problème spécifiquement bruxellois, mais c’est à Bruxelles que ce problème a le plus d’ampleur. C’est un fait indiscutable que l’intégrisme, la criminalité et la ségrégation socioculturelle continuent à s’étendre dans une partie de la population qui, par ailleurs, se pose en ennemi de tout ce qui est considéré comme européen et qui s’installe consciemment et volontairement en marge de notre société.

Continuer la lecture

La vérité: 1.249 € par demandeur d’asile / par mois

Epargner sur l'asile, pas sur nos gens !L’immigration vers l’Europe a pris des proportions jamais vues. On compte l’arrivée de 50.000 demandeurs d’asile dans notre pays cette année. Cela signifie que chaque deux années c’est l’équivalent de la population d’une ville comme Namur qui s’ajoute à la population existante.

Continuer la lecture

Enseignement: prime de risque pour les profs à Bruxelles ? par Patrick Sessler

Enseignement: prime de risque pour les profs à Bruxelles ? par Patrick SesslerLa situation dans les écoles de la Communauté française est plus que préoccupante, on le sait. Le niveau baisse chaque année en raison d’un véritable nivellement par le bas «organisé» par les penseurs de «l’école de la réussite». Ladite école de la réussite est un concept vide de sens. Elle implique que tous les jeunes doivent réussir, même (et sans doute surtout dans l’esprit des «penseurs  de gauche») s’ils en sont incapables. De la méthode globale en passant par la suppression des cotations chiffrées et le passage automatique à la classe supérieure, toutes les conditions ont été réunies pour que cette «école de la réussite» se solde par un dramatique échec. Mais il y a aussi la question de la sécurité dans nos écoles et plus particulièrement dans les grandes villes comme Bruxelles.

Continuer la lecture

Bruxelles: Yvan, le terrible Mayeur, par Patrick Sessler

Bruxelles: Yvan, le terrible Mayeur, par Patrick SesslerParmi les nombreuses catastrophes qui s’abattent sur la ville de Bruxelles, le catapultage d’Yvan Mayeur à la fonction de Bourgmestre est une très vilaine cerise sur un gâteau bien décati. Son derrière n’était pas encore bien assis sur le trône mayoral qu’éclatait le juteux scandale du Samu Social (on se rappelle que Mayeur, alors président du CPAS, avait fait nommé une créature qui empochait un salaire monstrueux pour s’occuper des sans-abris, sans compter un logement de prestige pour un loyer ridiculement bas. Depuis lors, cette pauvresse à remplacer son ami Mayeur à la tête du CPAS). Disons-le tout net, Yvan Mayeur est l’archétype du cacique socialiste. Ces gens-là pensent qu’ils peuvent tout se permettre parce qu’ils sont convaincus de défendre des idées supérieurement généreuses. Le Bien qu’ils apportent au genre humain est d’une telle ampleur et leurs sentiments sont d’une telle pureté qu’ils ont définitivement quitté leur enveloppe charnelle pour se transformer en divinité absolue. Ils ne se sentent donc plus astreints à se plier aux petites contingences insignifiantes imposées au vulgum pecus. Comme la loi, par exemple.

Continuer la lecture

Europe: dérégulation sociale, les filières bulgares et roumaines

Selon le ministre allemand des Affaires étrangères, Hans-Peter Friedrich, les manquements de l’Espace Schengen en matière de poursuite de la corruption se multiplient.«Selon le ministre allemand des Affaires étrangères, Hans-Peter Friedrich, les manquements de l’Espace Schengen en matière de poursuite de la corruption se multiplient. Des ressortissants non-européens peuvent obtenir un visa européen en Roumanie et en Bulgarie par corruption et grâce à cela se déplacer sans encombre et sans contrôle à travers l’Europe. Friedrich a raison de dire que les citoyens se prononcent contre l’élargissement de Schengen si toutes les conditions ne sont pas remplies. Plus fort encore: ces citoyens seront sceptiques en ce qui concerne la libre circulation. L’Allemagne craint l’immigration de la pauvreté et sa conséquence, à savoir le recours massif à la sécurité sociale par les Bulgares et les Roumains» (1).

Continuer la lecture