Archives par étiquette : Avocat

Entretien avec Philippe Randa, auteur de “Le Roman noir des Demandeurs d’asile”

Philippe Randa

Philippe Randa

Préface de Jean-Yves Le Gallou, éditions de L’Æncre. (Propos recueillis par Catherine Robinson, parus dans le quotidien Présent)

Pourquoi vous êtes-vous intéressé à ce sujet ?

Sur la question des demandes d’asile, je me suis aperçu que l’opinion publique a été fortement marquée par les réfugiés chiliens dans les années 70 du siècle dernier après le putsch du général Pinochet au Chili: la propagande de gauche et d’extrême-gauche ont convaincu nombre de nos compatriotes que tout opposant chilien était alors systématiquement torturé et exécuté, sans jugement aucun et cela même plusieurs années après la chute de Salvadore Allende… Fortement marqué par cette manipulation, les Français sont pour beaucoup ignorants des réalités de la question des Demandeurs d’asile en cette deuxième décennie du XXIe siècle… Dans leur esprit et quelles que soient leurs propres opinions politiques, de telles demandes sont peu ou prou légitimes sur le fond… Mais cette vision, c’était avant ! Depuis longtemps, la majorité des demandes d’asile s’avère être uniquement de la migration économique. Avec deux mamelles – les trafics humains d’une part et les subventions aux associations d’autre part – où s’abreuvent quantité d’acteurs peu scrupuleux.

Continuer la lecture

La Belgique condamnée à rembourser une Ferrari à un délinquant

A Charleroi, le tribunal civil a condamné l’Etat à rembourser une Ferrari Testarossa F110 à un délinquant condamné en Italie pour trafic international et en Belgique en 1996, 2002 et 2005 pour vol, faux, recel et association de malfaiteurs.A Charleroi, le tribunal civil a condamné l’Etat à rembourser une Ferrari Testarossa F110 à un délinquant condamné en Italie pour trafic international et en Belgique en 1996, 2002 et 2005 pour vol, faux, recel et association de malfaiteurs. Rien que ça !

Le parquet a commis une faute en cédant la voiture saisie à la compagnie d’assurance sans raison valable puisque celle-ci était bien inscrite au nom de l’inculpé et qu’elle était parfaitement en ordre d’assurance et de contrôle technique. Le jugement stipule que «les services du parquet de M. le Procureur du Roi de Charleroi, en procédant d’une façon incompatible avec le principe de bonne administration, ont commis une faute incontestable».

Continuer la lecture