Observatoire de l’immigration

Allocations familiales pour  45.000 enfants à l’étranger

suicide-gun1[1]Chaque année, l’ONAFTS paye des allocations familiales pour des enfants non belges qui vivent à l’étranger. Leur augmentation est constante. En 2012, il y avait 44.176 enfants bénéficiaires, 33.858 en 2006 et 16.714 «à peine» en 1989. En 2012, 42.182 bénéficiaires résident dans un pays de l’Union européenne. Le montant total versé en 2012 est de 69 millions d’euros. (Source: La Capitale du 18 mai 2013)

45% des détenus en Belgique sont musulmans

Étrange, dans un même article de La Capitale du 18 mai 2013, on annonce que 45% des détenus en Belgique sont musulmans (soit 5.000 personnes) et que «80% des détenus refusent les plats à base de porc». Il y aurait donc 35% de détenus non musulmans qui refuseraient ostensiblement de manger du porc ? Bizarre.

Laurent Sempot, le porte-parole des établissements pénitentiaires déclare concernant la prison de Forest: «La grande majorité des détenus refusant les plats à base de porc, il a été convenu de ne plus en servir du tout…».

Le président de l’exécutif des musulmans considère que la distribution facilitée des tapis de prière devrait être un droit d’application dans nos prisons de même pour l’accès aux repas hallal. Source: La Capitale du 18 mai 2013)

Une résolution contre l’islamophobie

Un texte signé par des élus socialistes et écologistes est déposé au Sénat visant à lutter contre l’islamophobie. Les auteurs soulignent que l’islam «souffre de plus en plus d’une image négative» et ils définissent huit critères pour repérer cette islamophobie: considérer l’islam comme «un bloc monolithique fermé et statique», «violent, menaçant, partisan du terrorisme», «une idéologie politique» dont on «rejette radicalement les critiques formulées contre l’Occident».

Apothéose: les auteurs de cette résolution demandent au gouvernement d’ «inscrire la lutte contre la discrimination fondée sur les convictions religieuses parmi les priorités du plan national de sécurité» et demandent aux procureurs généraux d’ériger en priorité les poursuites judiciaires. Enfin, ils demandent au ministère de l’Intérieur et à la police de consacrer une attention spécifique accrue à la montée de l’islamophobie sur Internet, notamment sur les forums et les réseaux sociaux. (Source: La Capitale du 12 avril 2013)

Ville de Bruxelles: un fonctionnaire musulman viré

Jean-François, un belge converti à l’islam a été licencié parce qu’il refusait de serrer la main de son échevine parce qu’elle est une femme. Par ailleurs, l’individu refusait de porter des plateaux avec des verres d’alcool et il avait précisé qu’il n’est pas en mesure de faire du bouche-à-bouche à une femme. (Source: La Capitale du 13 mai 2013)

Également à Ixelles, un agent statutaire du service propreté de la commune a refusé de saluer l’échevine Viviane Teitelbaum pour des raisons religieuses. L’ouvrier communal, de confession musulmane, sera prochainement entendu par le collège des bourgmestre et échevins. (Source: La Capitale du 14 mai 2013)

 «Sale Belge», «sale blanc», «ici, c’est la Turquie»

Un jeune homme de 17 ans, Nathan, marchait tranquillement dans son quartier à Cheratte près de Liège lorsque celui-ci a été agressé et frappé au visage en se faisant insulté de «Sale Belge» et de «sale blanc». Les auteurs des faits ont même planté le décor: «ici, c’est la Turquie». Ce n’est pas la première fois que cette famille fait l’objet d’attaques racistes dans ce quartier à majorité étrangère. La maman de Nathan a porté plainte mais tente de rester calme: «Je ne veux surtout pas stigmatiser les Turcs du quartier. Mais ces jeunes-là ont une véritable haine vis-à-vis de nous et de notre pays». Nathan et sa famille vont déménager et quitter la maison qu’elle occupait depuis 17 ans pour s’éloigner de toute cette haine. (Source: La Capitale du 11 mai 2013)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *