France: Pour Manuel Valls (ministre de l’Intérieur), les Roms ne souhaitent pas s’intégrer, par Patrick Sessler

«Les Roms ne souhaitent pas s’intégr«Les Roms ne souhaitent pas s'intégrroma'ser en France», affirme le ministre de l'Intérieur Manuel Vallser en France», affirme le ministre de l’Intérieur Manuel Valls dans une interview au Figaro. Selon lui, la fameuse expérience des «villages d’insertion» ne peut concerner qu’une minorité car les occupants des campements ne souhaitent pas s’intégrer pour des raisons culturelles ou parce qu’ils sont entre les mains de réseaux versés dans la mendicité ou la prostitution. Valls souhaite donc poursuivre le démantèlement des camps de Roms.

«Aujourd’hui, nous estimons qu’environ 20.000 hommes, femmes et enfants originaires de Roumanie et de Bulgarie pour la plupart occupent en toute illégalité plus de 400 campements dans notre pays, dont les deux tiers sont en Ile-de-France», (…) «Implantés en bordure de quartiers populaires déjà percutés par la crise, ils sont à l’origine de problèmes de cohabitation qui prennent des formes parfois inquiétantes comme en témoignent les incendies constatés la semaine dernière», a-t-il dénoncé.

Ce n’est évidemment pas la première fois que nous observons qu’une fois confrontés à la réalité, aux faits, les socialistes doivent remiser leurs grands principes théoriques et se retrousser les manches au point de mener une politique contraire à leur position de départ. Rappelons-nous que trois mois après l’élection de François Hollande à la présidence de la République, le gouvernement français avait consacré une réunion au sujet des Roms pour trouver des solutions à la question des campements et favoriser leur insertion professionnelle. On en est loin aujourd’hui.

Nous avons déjà traité ici du problème Rom : http://www.sessler.be/le-probleme-rom/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *