France/Belgique – FN : le porc revient dans les cantines, par Patrick Sessler

Voilà une mesure immédiaFrance/Belgique - FN : le porc revient dans les cantineste hautement symbolique qui fait chaud au cœur.

Le Front National de Marine Le Pen démarre sur les chapeaux de roues dans les mairies qu’il vient de conquérir.

Les maires élus sous l’étiquette du Front National vont réintroduire le porc dans les menus des cantines scolaires.

Marine Le Pen est très claire sur cette question: «Nous n’accepterons aucune exigence religieuse dans les menus des écoles». Cette initiative est destinée à sauver la laïcité qui est en très grave difficulté en France ajoute la Présidente du Front National.

Il y aurait 5 millions de musulmans en France et, malheureusement, les pouvoirs publics ont de plus en plus lâché du lest par rapport aux exigences de ces musulmans. Les gouvernements qui se sont succédé ont tous, en France comme en Belgique, systématiquement offerts ce qu’ils demandaient. Pour les partis du pouvoir, il s’agit là d’une immense réserve de voix à une époque où les nationaux se détournent de plus en plus d’eux.

En France, comme en Belgique, il n’y a aucune loi qui oblige les cantines scolaires de servir des repas halal.

Marine Le Pen a raison de marteler qu’ «il n’y a absolument aucune raison que le religieux entre dans la sphère publique, c’est la loi».

Depuis de nombreuses années, tant en France qu’en Belgique, la loi est contournée au nom du concept des «accommodements raisonnables».

En langage clair, il s’agit de tolérer toute une série d’entorses à la loi afin de prendre le public (les électeurs !) musulmans dans le sens du poil. On l’a vu avec la séparation des filles et des garçons dans les piscines, les sacrifices rituels sans étourdissement, les repas halal dans les cantines scolaires, le changement des noms des vacances scolaires, le port du voile dans les écoles, etc.

L’accommodement raisonnable est une expression qui désigne la tentative de s’accommoder des exigences des différentes minorités au sein de la société civile.

En réalité, il s’agit d’un alibi pseudo-sociologique qui permet à certaines créatures politiques qui trahissent leur propre peuple de favoriser et d’accélérer l’islamisation de notre société.

Le Vif/ l’Express du 12 octobre 2012, relatait une intervention de Joëlle Milquet, ministre de l’Intérieur lors d’un talk-show sur Maghreb TV. La ministre de l’Intérieur y a prononcé un «vibrant éloge» des accommodements raisonnables.

En Belgique, certains «experts» de l’immigration ou représentants de milieux associatifs (entendez les officines subsidiées avec nos sous pour détruire nos valeurs au plus vite) veulent appliquer cette entourloupette juridique aux prétendues «discriminations religieuses» comme le port du voile islamique dans les écoles, la nourriture halal généralisée, les horaires séparés pour les hommes et les femmes dans les piscines, etc.

Dans son interview à Maghreb TV, la ministre de l’Intérieur soutient inconditionnellement ces revendications qui apparaissent comme totalement absurde à l’écrasante majorité de l’ancienne population de souche. Cette population de souche que l’on veut remplacer au plus vite par la nouvelle, celle à qui Madame Milquet donne sa préférence.

Le plus extraordinaire est que Joëlle Milquet se revendique à la fois de l’humanisme et de l’universalisme pour démontrer l’indémontrable: «Une fois de plus, on a stigmatisé des conclusions, quand on parle par exemple des accommodements raisonnables, c’est quoi l’accommodement raisonnable, c’est de dire dans une société, où on a des pratiques religieuses, et des pratiques de vie différentes parce que, on ne mange pas de la même manière, halal, etc., de dire, voilà, on adapte un tout petit peu, pas dans les règles, les règles doivent être les mêmes pour tout le monde, on adapte un tout petit peu, dans les écoles, ou les horaires de piscine, le fait que les femmes puissent nager ensemble, où est le problème? Je trouve que c’est une question de respect! Et d’autres ont considéré qu’on était en train de battre en brèche la neutralité, la laïcité…».

Oui,  Madame Milquet, vous galvaudez la neutralité et la laïcité. Oui vous trahissez les valeurs de votre propre peuple. Oui vous avez définitivement choisi le parti de l’étranger contre les nationaux. En vous comportant aussi misérablement en mouche du coche, vous vous êtes exclue de la communauté nationale, vous vous êtes frappées vous-même d’une indignité nationale à vie.

C’est encore Madame Milquet qui est à l’origine d’un machin pompeusement intitulé «Les Assises de l’interculturalité». Les conclusions de ces assises avaient été rejetées par tous les partis sauf par ECOLO. Voilà le camp de l’ancien Parti Social-Chrétien. Elle reconnait bien au passage que son projet avait été rejeté par une bonne partie de la société civile.

Qu’en tire-t-elle comme conclusion. Qu’il faut arrêter de déconner à plein tube ? Qu’il faut savoir jusqu’où on peut déplaire impunément? Non, pas du tout. Elle persiste, elle signe. Elle sait tout et nous ne savons rien. Elle plane si haut dans le firmament du génie humain qu’elle voit à peine les homoncules que nous sommes.

Pourtant, Jean-Philippe Schreiber, professeur d’histoire à l’Université Libre de Bruxelles n’est pas d’accord et le dit de façon magistrale: «J’observe une régression généralisée dans plusieurs domaines, comme si la démocratie que nous avions construite depuis deux siècles avait atteint un pic et se trouvait sur la pente descendante. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne l’égalité. On a cru compenser les inégalités sociales qui frappent lourdement les immigrés, souvent issus de pays musulmans, par la satisfaction de revendications particularistes, souvent religieuses, au détriment des valeurs démocratiques de progrès».

Et voilà Joëlle Milquet rejetées d’un coup de cuiller à pot dans les rangs des conservateurs archaïques. Cela fait plaisir à voir.

Et Marine Le Pen se révèle à la pointe du combat démocratique et progressiste.

Ce qui fait encore plus plaisir à voir !

Patrick Sessler
2ème de liste à la Chambre pour le Vlaams Belang à Bruxelles

3 réflexions au sujet de « France/Belgique – FN : le porc revient dans les cantines, par Patrick Sessler »

  1. Cobut

    Milquet est pour l’islam et tout les grands partis qui nous gouvernent sont pareil des traitres à leur patrie qui laissent faire l’émigration alors que toute l’Europe est en faillite et on vient de donner un milliard à l’Ukraine et les tunisiens nous arrivent ,on devrait les juger et les condamner

    Répondre
    1. astrid

      Bonjour Monsieur SESSLER
      Je suis de v/cote, mais que pouvous nous reellement faire ??? Ns sommes retraites et ts les jours ou presque, on ns annonce que de nlles charges vont etre mises en place = moins de retraite … IL FAUT RECONDUIRE TOUTES CES PERSONNES A LA FFONTIERE DS UN CHARTER .. MAIS COMME IL N YA PLUS DE FRONTIERE … ILS REVIENDRONT … JE SUIS ALSACIENNE … POUR MOI LA SOLUTION IRREVERSIBLE ET DE LES EXTERMINER …
      ON LE FAISAIT BIEN AUX JUIFS … DONC MAINTENAT C EST LE TOUR DE TS CES ISLAMISTES …
      BONNE FETES DE PAQUES

      S FETE

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *