Elections en Autriche: bravo au FPÖ de Heinz-Christian Strache (22,4%)

Elections en Autriche: bravo au FPÖ de Heinz-Christian Strache (22,4%)

L’actuelle majorité parvient à se maintenir de justesse mais elle accuse un net recul. Pourtant les observateurs sont unanimes: l’Autriche a plutôt mieux résisté à la crise économique et financière en Europe que les autres pays.

La coalition qui réunit gauche et droite a senti le vent du boulet avec un FPÖ à 22,4%.

Le Parti social-démocrate (SPÖ) dégringole à 26,7% et les conservateurs de l’ÖVP atterrissent à 23,8%. Il s’agit historiquement de leur plus mauvais score.

Pourquoi les Autrichiens ont-il voté massivement pour un parti comme le FPÖ, le Parti libéral autrichien (Freiheitliche Partei Österreichs, FPÖ) alors que l’Autriche échappe largement aux catastrophes socio-économiques vécues par beaucoup d’autres pays européens ? Selon nous, deux facteurs ont été déterminants et le seront encore plus dans le futur: l’immigration et l’Union européenne.

Les Autrichiens comprennent de plus en plus que l’Union européenne de la façon dont elle a été conçue et de la manière dont elle se développe, constitue un danger pour la souveraineté de leur pays et pour le bien-être de ses citoyens de souche. Désormais se pose la question d’une Europe du Sud et d’une Europe du Nord dont les intérêts sont divergents sur les plans économique et financier. Et l’immigration qui est également perçue par les Autrichiens comme un vecteur d’érosion de leur identité.

Le FPÖ est un parti politique nationaliste autrichien fondé en 1949. Longtemps dirigé par Jörg Haider, il est présidé depuis 2005 par Heinz-Christian Strache.

Le FPÖ est généralement considérée comme un parti populiste et nationaliste.

Ses thèmes forts sont la lutte contre l’immigration extra-européenne, un renforcement des lois et une politique pour promouvoir et renforcer la famille et la natalité européenne.

Sur l’islam, le parti réclame un référendum sur l’interdiction du voile islamique et des minarets. Durant l’élection régionale dans le Land de Vienne, Heinz-Christian Strache s’est présenté avec une affiche de campagne contre l’érection de minarets semblable à celle réalisée par l’UDC suisse.

Concernant l’immigration, le FPÖ s’oppose à l’immigration extra-européenne, et souhaite l’interdiction de celle en provenance de pays musulmans.

Clairement eurosceptique, comme le Front National français et le Vlaams Belang, il souhaite revenir à la neutralité de l’Autriche, considérant l’Union européenne comme un obstacle à sa liberté.

En matière sociale, par exemple, il veut réserver la protection sociale aux seuls Autrichiens.

Ce score encourageant est une victoire du peuple contre un monde politique déconnecté des aspirations légitimes des Autrichiens.

Signalons l’ouvrage de Lionel Baland «Jörg Haider le phénix. Histoire de la famille politique libérale et nationale en Autriche», Collection  Politica, Éditions des Cimes, Paris, 2012. (ISBN 979-10-91058-02-5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *