Désinformation sur les naturalisations en 2013, par Filip De Man, député fédéral du Vlaams Belang

Désinformation sur les naturalisations en 2013, par Filip De Man, député fédéral du Vlaams BelangIl n’y a pas un mois, la députée Carina Van Cauter (Open VLD*) se réjouissait triomphalement du fait que le nombre de «nouveaux Belges» avait énormément baissé depuis l’entrée en vigueur du durcissement de la législation en matière d’acquisition de la nationalité (loi sur 4 décembre 2012). Le VLD communique dans l’euphorie sur son site internet: «Sur base des chiffres pour la période du 1er janvier 2013 jusqu’à aujourd’hui (9 mois), nous pouvons clairement affirmer que la nouvelle loi fonctionne».  Ces dernières années, ce ne sont pas moins de 45.000 «nouveaux Belges» que l’on dénombrait en moyenne par an, 38.000 parmi eux obtenaient la nationalité belge par acquisition de la nationalité et le reste par déclaration d’attribution de la nationalité. En 2013, nous dénombrons jusqu’à présent 1.775 nouveaux Belges. Selon Van Cauter et compagnie, cela représenterait une baisse de… 97% !

Qu’en est-il en réalité ?

Le chiffre de 1.775 «nouveaux Belges» ne concerne que les étrangers qui ont acquis la nationalité belge sur base de la nouvelle loi entrée en vigueur le 1er janvier 2013 et qui sont inscrits en au registre national en date du 11 septembre 2013.

La ministre de la Justice Turtelboom (Open VLD) répondait à une question posée par le député fédéral du Vlaams Belang Peter Logghe, en confirmant qu’il s’agissait en effet de 1.775 «nouveaux Belges» sur base de la nouvelle loi, mais qu’il fallait y ajouter 28.474 «nouveaux Belges» sur base de l’ancienne législation. Il s’agit donc d’un total de 30.249 personnes, soit le nombre d’habitants d’une ville comme Tirlemont. On continue donc à produire massivement des «nouveaux Belges».

Deux remarques encore concernant la loi nouvelle dite plus «restrictive»: Jusqu’à nouvel ordre, le nombre de demandes de nationalité encore en traitement pour cette année n’est pas connu, c’est dire si nous ne connaissons pas non plus le nombre définitif de «nouveaux Belges» que nous compterons parmi nous pour 2013.

Nous ne savons pas non plus s’il y a moins de demandes en raison des nouvelles règles (comme le prétend l’Open VLD) ou en raison du fait que de nombreux étrangers doivent habiter 5 ans en Belgique avant de recevoir la nationalité alors qu’il ne fallait que 3 ans auparavant. On peut craindre que l’effet «Van Cauter» sera vite oublié lors de l’afflux de «nouveaux Belges» en 2015.

*Libéraux Flamands

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *