Contribuables et allocataires sociaux à Bruxelles, par Patrick Sessler

Saint-Josse, Molenbeek, Schaerbeek, Koekelberg, Anderlecht, Bruxelles-ville sont les communes bruxelloises présentant les revenus moyens par habitant les plus bas de la Région bruxelloise.Saint-Josse, Molenbeek, Schaerbeek, Koekelberg, Anderlecht, Bruxelles-ville sont les communes bruxelloises présentant les revenus moyens par habitant les plus bas de la Région bruxelloise.

Ces communes sont également celles qui possèdent le plus grand nombre d’allocataires sociaux, notamment immigrés, et parmi eux un grand nombre de demandeurs d’asile et d’illégaux. La conséquence directe du phénomène est évidemment que ces communes présentent les nombres de contribuables les plus faibles.

Ces contribuables (de plus en plus rares) dans ces communes sont donc beaucoup plus sollicités fiscalement que dans d’autres communes, comme c’est la cas par exemple à Schaerbeek avec un précompte immobilier à 14%. C’est logique, il faut bien trouver de l’argent pour payer les allocations et aides diverses dont l’aide médicale qui coûte terriblement cher. Ainsi, les contribuables déjà défavorisés par un environnement de vie difficile se voient doublement pénalisés parce qu’ils doivent payer pour entretenir la cause de leur malaise. C’est sans doute ce qui explique que ces contribuables quittent massivement ces communes et même la Région bruxelloise, faisant baisser du coup encore plus le taux de revenu moyen et donc l’augmentation, à nouveau, des efforts exigés des contribuables qui restent. Cette spirale infernale doit être reconnue, soulignée et endiguée si on veut sauver les finances communales bruxelloises à terme et si on veut un avenir viable pour l’ensemble de la Région. Question de bon sens et calcul du niveau de l’école primaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *