Archives de catégorie : Pieter Kerstens

Tribune de Pieter Kerstens: aux olympiades de la fiscalité, la France est médaille d’or !

France: poids fiscal record mondialTous les ans, les contribuables français et belges doivent travailler plus de 7 mois pour payer l’État. Est-ce normal ? Selon le dernier rapport de la société PWC de 2016 (Total Tax Rate) la pression fiscale sur les entreprises est de 62,7% en France, 58,4% en Belgique, 50% en Espagne, 48,8% en Allemagne et 32% au Royaume-Uni.

Malgré ces taux prohibitifs, les déficits des budgets annuels en France et en Belgique continuent de creuser la dette publique qui, au 30 juin 2016 s’élevait à 2.130 milliards d’euros en France (32.750 € par habitant) et à 449 milliards d’euros en Belgique (soit 35.900 € par habitant). Que ce soit dans l’Hexagone et Outre Quiévrain, aucune mesure structurelle sérieuse n’a été mise en application afin de diminuer les dépenses de l’État et revenir à l’équilibre financier.

Continuer la lecture

La tribune libre de Pieter Kerstens: S’ADAPTER… ou… S’EN ALLER…

Pieter Kerstens

Pieter Kerstens

La volonté progressiste de métissage à tout prix et l’obligation de « société multiculturelle » imposée par les mondialistes depuis 40 ans, n’a plus rien à voir avec l’immigration des années 60’ et constitue un danger pour l’équilibre et l’identité de notre société confrontée à l’Islam conquérant. À tel point que le Système essaye de nous convaincre du bien-fondé de ses chimères avec les slogans farfelus du «Vivr’ensemble» et du «Padamalgam». Mais partout en Europe, la réalité des faits contredit l’utopie de leur idéologie sectaire.

Les débats, discussions, polémiques et autres diatribes stériles qui entourent le port ou l’interdiction du voile ne font qu’alimenter le doute dans l’esprit lobotomisé d’une majeure partie de la population.

Que ce soit à Séville ou à Stockholm, à Brest ou à Budapest, l’interdiction absolue du port de signes ostensibles d’appartenance religieuse en milieu scolaire (privé ou public) est contesté par les islamophiles de toutes origines.

Mais la Cour Européenne des Droits de l’homme a estimé, le 30 juin 2009, que cette interdiction généralisée était bel et bien compatible avec la liberté de conscience et de religion, inscrite à l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Les chefs d’État et de gouvernement des 27 pays de l’Union Européenne devraient donc appliquer stricto sensu cette décision de l’instance supérieure. Il n’en est rien et l’on constate depuis des années que les fanatiques du hijab, du tchador et même de la burqà trouvent un malin plaisir à augmenter la pression dans l’enseignement et dans l’Administration.

Continuer la lecture

La tribune libre de Pieter Kerstens: Comme le miel attire les mouches… l’Europe attire les hors-la-loi

Pieter Kerstens

Pieter Kerstens

Depuis plusieurs années, la caste des politiciens européens se trouve confrontée au plus grand défi depuis 1939: l’invasion de son territoire par des hordes de clandestins. Et ce n’est pas l’illusoire espace Schengen ou encore les fonctionnaires de Frontex qui vont nous protéger de cet envahissement.

Selon Ewa Moncure, porte-parole de Frontex, il y a eu 100 000 clandestins entrés en Europe en 2013 et plus de 274 000 en 2014, chiffres recensés seulement par les gardes-frontières.

Et le reste? En matière d’invasion des sans-papiers, 2015 sera un cru exceptionnel!

De Stockholm à Kos et de Calais à Varna, chaque Européen assiste à la submersion de son pays, sous l’œil complaisant des gouvernements et avec la bienveillance des ministres concernés.

PERSONNE n’envisage un retour immédiat et manu militari de ces illégaux dans leur pays d’origine, comme c’est le cas dans la grande majorité des États dans le monde, où vous êtes refoulé si vous n’avez pas de visa ou d’autorisation légale de séjour.

Continuer la lecture

Tribune libre de Pieter Kerstens: Le vice et le crime au secours des économies occidentales

Korbo. Commission européenne : enfin blanchir plus blanc que blanc en toute légalité !Rien ne peut arrêter l’imagination putride des gnomes de Bruxelles. Comme ils se doutent que les gouvernements ne veulent (ou ne savent) pas réduire les dépenses et le gaspillage des deniers publics, pour ne pas mécontenter leurs électeurs/clients, alors ils ouvrent des «boîtes à idées». Et cela, depuis des années… en étant en concurrence avec leurs homologues d’autres administrations, ailleurs dans le monde.

Ainsi, ces forts en thème ont imaginé pouvoir stimuler le PIB (Produit Intérieur Brut) de chaque pays européen sans effort et par un coup de baguette magique. Jugez-en: En accord avec les américains (bien sûr) le calcul du PIB sera réformé en septembre 2014, en y incluant comme «investissements» les dépenses en recherche et développement.

Continuer la lecture

Tribune libre: Après la flamme olympique, voici la torche des jeux islamiques, par Pieter Kerstens

De G.HPhoto B.Pieter 03.10.2012. JPG.W Bush à Barack Hussein Obama (prix Nobel de la Paix 2009), les Etats-Unis ont mis l’Orient à feu et à sang. Notre devoir de mémoire nous rappelle que pour contrer l’invasion communiste en Afghanistan (1979-1989), les américains ont recruté toutes sortes d’alliés et de mercenaires, dont Oussama Ben Laden et ses sbires salafistes, via le prince Turki al-Faycal –chef des services de renseignements saoudiens- et vieil ami des Ben Laden, famille richissime. La libération de l’Afghanistan devient pour Oussama son djihad personnel, sa croisade anticommuniste, pour laquelle il recrute, sur les fonds saoudiens et américains, des centaines de moudjahidines, affluant de tous les pays arabes.

Après la déroute des armées russes venues en aide au régime communiste afghan de Najibullah et l’effondrement de l’URSS en décembre 1991, Ben Laden s’alliera finalement à la cause des talibans du mollah Omar, pour revenir au centre du « Grand Jeu ».

En guise de représailles à l’effondrement des 3 tours du WTC (1,2 &7) le 11/9/2001, les USA interviennent militairement en Afghanistan contre Al-Qaïda (la Base) en février 2002.

Continuer la lecture