Archives de catégorie : Ephémérides

Ephémérides: 19 & 20 novembre

19 novembre 1949: Mort du grand peintre Ostendais d’origine anglaise, James Ensor.19 novembre 1949: Mort du grand peintre Ostendais d’origine anglaise, James Ensor. On connaît très bien l’œuvre magnifique d’Ensor, ses tableaux et eaux fortes satiriques, comme la Joyeuse Entrée du Christ à Bruxelles. Et tant d’autres chefs-d’œuvre! Mais ce qui est beaucoup moins bien connu, c’est l’influence qu’a exercé sur lui, du moins dans ses jeunes années, la théosophie de Madame Blavatsky. Récemment, dans un ouvrage de l’année 2001 (*), l’historien de l’art ostendais John Gheeraert a exploré l’influence de la théosophie de Mme Blavatsky sur la maturation intellectuelle du jeune Ensor.

Gheeraert a découvert en effet que celle-ci a passé un an de sa vie (entre 1886 et 1887) à Ostende. Et que c’est là, dans cette cité balnéaire que l’on appelait à l’époque la «reine des plages», qu’elle écrivit son livre le plus connu, «La doctrine secrète», bible des théosophes. Ensor y a puisé la majeure partie de son inspiration, ce qui l’a conduit à entretenir une longue amitié avec une autre théosophe anglaise célèbre, Alexandra David-Neel, qui fut la première femme à avoir séjourné au Tibet et à avoir pénétré dans Lhassa, la «Cité interdite». Pendant cette amitié, Ensor aurait entrepris quelques voyages à Londres, pour y visiter des «gnostiques» anglais. Cette visite est la suite logique d’une lecture enthousiaste de «La Doctrine secrète» de Madame Blavatsky.

Continuer la lecture

Ephémérides: 18 novembre

Pu Yi, le dernier empereur de Chine

Pu Yi, le dernier empereur de Chine

18 novembre 1929: L’Armée rouge envahit la Mandchourie.

La Mandchourie avait été déchirée après la révolution chinoise de 1911 par la lutte entre factions diverses sur son territoire. En 1915, les Japonais, soucieux d’accroître leurs intérêts en Mandchourie imposent à la Chine leurs «21 requêtes», leur permettant d’y exploiter les chemins de fer, d’occuper la base de Kuan-Toung, d’y acquérir des terres et d’y pratiquer le commerce, ainsi que dans l’Est de la Mongolie intérieure, etc. L’armée japonaise de Kuan-Toung, bien présente sur le terrain, garantit le respect des «21 requêtes».

Petit à petit, cette armée acquiert une autonomie assez complète par rapport au gouvernement de Tokyo, qui la laisse libre de mener la politique mandchoue de son choix.

Continuer la lecture

Ephémérides de novembre: 15, 16 &17 novembre

15 novembre 1912: Les Italiens, vainqueurs, imposent aux Turcs les clauses du Traité d’Ouchy. Au cours de l’année 1912, les peuples balkaniques et les Italiens avaient décidé de se débarrasser définitivement de la présence ottomane en Europe continentale et en Méditerranée. Cette volonté découlait en droite ligne de l’esprit de Lépante et de son vainqueur Don Juan d’Autriche. Quatre siècles après Charles-Quint, Balkaniques et Italiens réalisent son vœu. Les armées des nations balkaniques avaient repris la Macédoine, le Sandjak de Novi Pazar, le Nord de la Grèce (Epire, région de Salonique). Les Bulgares avaient atteint en deux points la Mer de Marmara et pris la ville d’Andrinople (Edirne). Les Italiens s’étaient rapidement emparé des villes de Libye, qu’ils ravitaillaient par leur flotte bien aguerrie, mais l’arrière-pays résistait, défendu par des troupes autochtones commandées par des officiers turcs, dont le principal n’était rien moins que Mustafa Kemal, le futur Atatürk. La marine ottomane, inexistante, impuissante face aux Italiens, ne peut gagner la bataille en Méditerranée. Malgré ses façades maritimes nombreuses, l’Empire ottoman était une puissance continentale sur le plan militaire. La pression dans les Balkans et en Afrique était trop forte : les Turcs sont contraints de capituler. Ils ne conservent que la Thrace et Edirne, que les Bulgares n’ont pas entièrement pu conquérir. Ils doivent céder la Libye à l’Italie qui la conservera officiellement jusqu’en 1945.

Continuer la lecture

Ephémérides de novembre: 13 novembre

13 novembre 1956: La 13 novembre 1956: La Cour Suprême des États-Unis décrète que la ségrégation raciale est contraire à la Constitution. Cour Suprême des États-Unis décrète que la ségrégation raciale est contraire à la Constitution. Cet avis donne le coup d’envoi aux revendications des Afro-Américains. Elles atteindront leur point culminant dans la seconde moitié des années 60, où des émeutes ravageront bon nombre de villes américaines et où la Garde Nationale ne cessera d’intervenir. Le mouvement, identitaire européen, notamment la revue «Défense de l’Occident» de Maurice Bardèche et les divers organes de presse du mouvement «Jeune Europe» de Jean Thiriart appuieront les revendications des Afro-Américains.

Continuer la lecture

Ephémérides de novembre: 12 novembre

portrait-charles-de-gaulle-892954307_ML[1]12 novembre 1947: Charles de Gaulle, qui a fondé le RPF, soit son propre parti, six mois auparavant, vient d’enregistrer une victoire retentissante lors des élections municipales de fin octobre. En effet, les communes de plus de 9000 habitants ont voté à 40% pour le RPF, contre 19% pour les communistes et 35% pour les partis de la coalition gouvernementale. Le pays réel ne correspond plus au pays légal. C’est un camouflet pour le gouvernement.

Le 12 novembre, de Gaulle, lors d’une conférence de presse, conclut que ces résultats devraient aboutir à un « renouvellement de l’Assemblée nationale », que le suffrage universel vient de prouver qu’il n’y a plus de partis, que le peuple tient ceux-ci en piètre estime. De Gaulle n’avait cesser de fustiger ces partis, notamment devant une foule d’un million de personnes rassemblées à l’hippodrome de Vincennes le 5 octobre: «Ces petits partis qui cuisent leur petite soupe au petit coin de leur feu», avait-il dit, suscitant l’hilarité de la masse.

Continuer la lecture