Bruxelles-Uccle: enfin une mosquée

la manifestation du Vlaams Belang d'octobre 2011 à Uccle

la manifestation du Vlaams Belang d’octobre 2011 à Uccle

Le Soir de ce lundi 10 mars titrait en page 16: «Le chantier de la mosquée est lancé». Il s’agit de la première mosquée qui ouvrira ses portes à Uccle. Les travaux ont commencé depuis peu sur le site des « anciennes carrosseries d’Uccle, chaussée d’Alsemberg guère loin de la plaine du Bourdon.

Le Soir est ravi parce qu’Uccle comptera prochainement un nouveau lieu de culte, en rappelant que la commune dispose déjà de temples protestants, de synagogues, d’églises catholiques et orthodoxes, mais rien encore pour les musulmans. Ce sera donc chose faite, enfin une mosquée à Uccle.

L’échevin libéral en charge du dossier (Marc Cools) est aussi ravi que Le Soir: «Durant l’enquête publique, il y a bien eu quelques remarques, qui le plus souvent émanaient de personnes liées ou proche de l’extrême droite». Le Soir rappelle qu’une manifestation avait été organisée par le Vlaams Belang pour s’opposer à l’implantation de cette mosquée et souligne même la «virulente opposition du Vlaams Belang».

A l’époque, le Vlaams Belang avait pressenti les problèmes à venir: «Si la commune devait permettre la construction de la mosquée elle commettrait une grave erreur et s’attirerait des problèmes. Le projet de mosquée est très ambitieux et est calculé sur base d’un multiple du nombre de visiteurs officiellement annoncés. Ce qui promet de sérieux problèmes de circulation, la chaussée d’Alsemberg étant déjà, à l’heure actuelle, gravement embouteillée.

De plus tous les principes d’urbanisme sont violés. Un bâtiment imposant, avec une coupole et une grande porte d’entrée de style oriental, s’intègrera difficilement de manière harmonieuse à l’environnement existant. Et ceci alors que le simple citoyen est soumis à des prescriptions urbanistiques très contraignantes.

Les musulmans Ahmadiyya ne sont ni fondamentalistes ni fanatiques. Ils sont hélas, de par le monde entier, sanguinairement persécutés par des islamistes fanatiques et fondamentalistes. Une commune comme Uccle ne peut se permettre d’importer un tel risque pour sa sécurité et doit, prioritairement, veiller à la sécurité de ses habitants.

Le Vlaams Belang estime plus que préoccupant que la commune traite si légèrement de tels problèmes réels et demande que cette mosquée ne soit pas construite».

Malheureusement, tous les partis Ucclois, le MR en tête voulaient cette mosquée et jurent aujourd’hui que son implantation ne produira aucunes nuisances.

Passons sur le procédés douteux qui consiste à qualifier d’extrême droite ou «proche de» quiconque émet un avis critique à l’égard d’un projet de construction d’une mosquée. Ce procédé permet d’éliminer tous contradicteurs à peu de frais et ceci ne grandit pas ceux qui en usent. Chacun appréciera également le discours à géométrie variable du MR d’une commune à l’autre.

L’avenir nous dira si nous avons eu raison, mais nous avons l’habitude d’avoir raison avant les autres et nous avons aussi l’habitude de voir «les autres» sortir du coma quand il est trop tard. Pour preuve nos positions en matière d’immigration. Aujourd’hui l’Europe entière s’accorde à dire que l’intégration a échoué. Il leur a fallu 30 ans pour le comprendre, cela fait trente ans que nous le crions, comme nous l’avons crié à Uccle lors de notre manifestation d’octobre 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *